30 Nov 2014, 21:13

Marché de Noël, Black Friday, Cyber Monday ou encore Halloween

Après l'import d'Halloween des US il y a quelques années, c'est au tour du Black Friday de faire son arrivée en force dans notre hexagone et surement demain du Cyber Monday. D'ailleurs pour ce dernier, la définition de Wikipedia est claire : The term "Cyber Monday" was created by marketing companies to persuade people to shop online. The term made its debut on November 28, 2005, in a Shop.org press release entitled "'Cyber Monday Quickly Becoming One of the Biggest Online Shopping Days of the Year".

Que l'on souscrive ou s'oppose à une certaine imprégnation des cultures, c'est le côté "une occasion de plus pour consommer" qui me gêne. Tout est prétexte à consommer davantage en donnant l'illusion au consommateur qu'il a fait des bonnes affaires. La toile rend les soldes de tout pays à portée de click, du coup, les enseignes locales importent le concept et se l'approprie pour ne pas perdre une miette du précieux porte-monnnaie.

Le paroxysme de la situation est atteint lorsque je vois qu'il y a un marché de Noël organisé dans la ville où nous résidons. Qu'on lise la version anglaise ou française de Wikipedia, ce qui saute aux yeux, c'est l'aspect géographique de cette fête. Ma femme me dira qu'il est pityable/pathétique. Faut dire que nous avons forcément de mauvaises références vu que nous sommes allés il y a quelques années voir ceux de Kayserberg, Strasbourg et environs. Ceux là, même s'il y a un côté commercial qui existe, on voit que c'est *surtout* un événement culturel auquel tout le monde souscrit (suffit de voir les décorations des maisons et des villes). Du coup, pourquoi ces marchés de Noël bourgeonne dans toutes les villes de France et sont plus fades les uns que les autres au regard des originaux ? De même, quand on compare Halloween en France ou aux US, nos petits français font pâle figure pour venir quémander leurs bonbons et ne font au final qu'ouvrir leur sac... On sent bien que culturellement, on n'y est pas...

Cessons de dénaturer ces événements de leur côté culturel pour ne garder que le côté consommatoire. Par respect et pour le bien de tous.

Parce que bon, sérieusement, qui en Europe et ayant profité du Black Friday, a célébré Thanksgiving et mangé une dinde ? Pour le coup, la dinde de l'histoire, c'est bien le consommateur...