08 Aug 2016, 12:48

Hygiène de vacances

Pendant les vacances familiales, nous avons pris l'habitude depuis trois ans, de nous imposer une cure de produits électroniques. Cette décision avait été prise suite à notre première utilisation du camping-car où l'électricité est limitéée. Cette contrainte avait été transformé en opportunité de passer 100% du temps avec nos deux enfants et tant les parents que les enfants doivent débrancher du portable, de l'ordinateur, de la console, etc. Notre utilisation des téléphones se limitant au GPS et à appeler pour nos activités de vacances si besoin.

Si cela fut (et reste) un peu dur les premiers jours de part les habitudes, on s'habitue assez vite. Les enfants, ayant cru d'abord à une mauvaise blague, puis ayant vécu la chose sont plutôt demandeurs au final. La seule exception à la règle étant les jours de pluie où l'on ne peut rien faire et les sorties au restaurant. En contre partie, nous avons (re)découvert les jeux de sociétés et faisons plus d'acitivités familiales. On ne peut pas en effet demander des efforts à un enfant sans une certaine contrepartie. Elle peut demander un effort aux parents, mais là aussi, une fois sorti des habitudes, on apprécie cet effort de part les bons moments passés ensemble et globalement de l'avis de tous, de bonnes vacances. Chacun y trouve son compte dans l'effort consenti et dans ce qu'il en retire.

Cette année, malgré le fait qu'on ne soit plus en camping-car, nous avons maintenu cette règle et ce sans que les enfants cherchent à la remettre en cause. Les enfants ont même découvert cette année le plaisir de lire au restaurant par exemple (plutôt que d'emmener leur console).

Le retour à la réalité et aux anciennes habitudes semblent assez simple pour les enfants ; même si on essaie de faire durer cette déconnexion un peu au-delà. Pour moi, cela doit être assez progressif ; un retour trop rapide sur twitter par ex est plus vécue comme une "agression" lié à cet afflux d'information à traiter. Et comme chaque année depuis trois ans, je me demande jusqu'à quel niveau de connexion je dois me remettre et considère cette période de déconnexion comme salutaire.

Se déconnecter et prendre son temps pour faire des choses vs être connecté mais ingérer un flux d'information ; un équilibre toujours délicat à trouver et pour lequel les habitudes peuvent ne pas faciliter les choses.

Sur ce, je retourne méditer sur ce sujet et aménager mon sous-sol en vue de mes prochaines aventures à compter de novembre...