29 Nov 2020, 12:00

... et bien plus encore !

Alors, non, je ne vais pas vous parler de Denver (c’est bon, vous l’avez bien en tête ? 😉 ), mais de la suite de mes expériences de café à la demande de Bastien.

Rappel des épisodes précédents :

Prochaines étapes :

  • Achat d’un moulin à café pour n’acheter plus que des grains et donc pouvoir faire des dosages unitaires ; je pourrais ainsi varier un peu plus les cafés le cas échéant, sans perte ou sans dépasser les fameux 15 jours de conservation
  • Achat d’un système Chemex ?

Sur ce, je vais m’en refaire un petit mug !

Pour le moulin, je me suis tourné initialement vers un moulin Bodum qui a pour intérêt de pouvoir varier la finesse de la mouture en fonction de ses besoins (Aeropress vs Chemex par ex). Il me donnait globalement satisfaction même si je me posais la question de moudre mon grain un peu plus finement. Ayant acheté pour ma femme un moulin Kottea pour son café vanille et ne pas contaminer mon propre moulin, je me rends compte que ce dernier mout plus fin. Je vais donc remplacer mon moulin par un modèle similaire (toujours pas de mélange avec ce **** de café vanille).

Pour le moulin mais pendant les vacances et quand on ne veut/peut pas tout emmener, nous emmenons juste ce moulin prévu pour une aeropress et une aeropress. Cela demande un peu plus de temps de préparation mais on se régale durant nos congés (et en vacances, on a un peu plus de temps pour ce genre d’activités).

Pour la Chemex, j’ai opté pour un modèle 6 personnes, que l’on utilise essentiellement lorsque l’on reçoit du monde et quand cela devient trop fastidieux de faire des aeropress par personnes.

Qui dit moulin, dit grains. Je mous la quantité nécessaire au café que je vais préparer. Je ne fais pas de stock à la journée ou pour plusieurs jours. Ce qui permet d’avoir toujours un café fait avec du grain fraichement moulu.

Avec l’Aeropress, j’ai adopté un format mug plutôt qu’espresso. Je suis satisfait du format même si je termine parfois mon café un peu froid de temps à autre. Je pourrai prendre un thermos mais je me dis que je mettrais encore plus de temps à boire mon café au début le temps qu’il refroidisse un peu… A ce sujet, le fait de passer de l’eau chaude dans la tasse avant d’y mettre le café pour réchauffer les parois est vraiment un plus pour conserver son café chaud un peu plus longtemps.

Enfin pour le rituel du matin ou du midi qui consiste à moudre son grain, faire chauffer son eau et le passer dans l’Aeropress, il ne prend que quelques minutes et il fait partie de mon quotidien. C’est certes un chouilla plus long que d’appuyer sur le bouton de sa Nespresso mais bon, faut savoir ce que l’on veut. En vacances notamment, c’est clairement un rituel qui me permet de me réveiller tranquillement… Le seul inconvénient du moulin étant peut être que si je suis le premier de la maison à me lever, le moulin peut réveiller le reste de la maisonnée. Cela fait partie des rares cas où je vais moudre mon grain la veille au soir. Mais bon, heureusement, je suis plutôt dans les derniers à me réveiller le matin 😉 - donc ça passe.

10 Oct 2018, 14:05

Pour quelques grains de café de plus...

Je sors ce blog de sa torpeur pour un petit retour d’expérience. Il y a quelques temps, j’ai demandé sur Twitter ce que les gens utilis(er)aient pour faire des expresso mais en sortant du système Nespresso. Le cahier des charges était “simple” :

  • Sortir du monde Nespresso, du monde des dosettes
  • Permettre à chacun de faire le café de son choix dans un format Expresso ou approchant - Ma femme a ses goûts et j’ai les miens.
  • Idéalement ne pas coûter une blinde en matériel
  • Surtout permettre de se faire de bons cafés.

Cette volonté de sortir du monde Nespresso étant dû à plusieurs faits :

  • Le plaisir à m’être fait des cafés cet été avec une cafetière espresso manuelle pendant notre ballade estivale en camping-car, tout en permettant à chacun d’avoir ses propres cafés. Pour autant, la quantité étant un peu juste, je voulais un système un peu plus conséquent.
  • A contrario, j’étais de moins en moins satisfait des cafés Nespresso
  • L’augmentation progressive des prix Nespresso et l’addition de plus en plus salée tous les mois,
  • Le raté marketing de Nespresso m’annonçant l’arrêt du café que j’avais l’habitude de boire pour surement écouler les derniers stocks, suivi d’un mail quelques semaines plus tard me disant quel serait l’équivalent dans la nouvelle collection.
  • et le fait d’être pris dans un système depuis pas loin de 10 ans - chaque anniversaire me laissant un gout amer dans la bouche.

Sur les nombreux retours que j’ai eu, je tiens à mentionner :

  • L’existence des dosettes ESE, format ouvert de dosettes. Je n’ai pas plus creusé, voulant sortir du format dosettes.
  • Tout le monde a l’air de plébisciter les machines Belonghi - mais la barrière du prix reste à passer…
  • L’écoute de l’émission “On va déguster” de France Inter (2012) sur Comment en finir avec le mauvais café où l’on apprend notamment que le café moulu se conserve au mieux 15 jours et qu’un bon café se fait à partir de 10g de café (contre 5g dans une dosette Nespresso).
  • Le système de cafetière Chemex, qui a besoin d’une infusion longue et d’un grain plus épais (moins finement moulu qu’un expresso). Il semble intéressant pour les cafés du week-end, je n’ai pas encore craqué mais cela ne saurait trop tarder.

Fort de tout ça, je me suis rendu à la brulerie des Ternes (près de chez mon client actuel) pour m’approvisionner en café. En discutant avec les propriétaires, j’ai décidé de prendre en plus du café une cafetière AeroPress (~35€) pour tester. Suivant le niveau d’eau mis dans le réservoir, cela fait entre un demi mug et un mug complet de café pour 17g de café.

Et je dois dire que je suis ravi - je conseille à tout utilisateur de voir notamment cette vidéo qui explique bien comment faire un café, ainsi que cette vidéo avec l’inventeur du système, qui donne des précisions complémentaires en plus d’expliquer la génèse du projet.

Je suis ravi car :

  • Ma femme et moi pouvons facilement se faire chacun son café,
  • Nous nous régalons à nouveau en buvant du café
  • Pour le moment, je tourne avec 250g de café pour 10/15 jours environ par personne, soit environ 6 à 7€ suivant le café retenu (contre 75/90€ par mois pour 200 capsules Nespresso)
  • Je peux goûter différents cafés d’une période à une autre
  • le café se fait en quelques minutes, le petit rituel du matin est agréable à faire.
  • Je n’ai pas eu à investir une somme conséquente pour me faire du bon café.
  • J’enrichis un petit artisan plutôt qu’une grosse multi-nationale

Prochaines étapes :

  • Achat d’un moulin à café pour n’acheter plus que des grains et donc pouvoir faire des dosages unitaires ; je pourrais ainsi varier un peu plus les cafés le cas échéant, sans perte ou sans dépasser les fameux 15 jours de conservation
  • Achat d’un système Chemex ?

Sur ce, je vais m’en refaire un petit mug !